Le crotale, ou le serpent diamantin

Divers animaux sDésigné souvent dans le langage courant comme « serpent à sonnettes » en raison de son bruiteur qui se trouve au bout de sa queue et qu’on appelle cascabelle, elle forme un assemblage de grandes écailles fixées de sorte à faire un bruit de « sonnette » lorsque l’animal agite cette dernière. Terrifiant pour certains d’entre nous, fascinant pour d’autres, le serpent à sonnette présente des caractéristiques vraiment étonnantes, considéré comme étant l’un des serpents les plus dangereux du monde.

Ses principales caractéristiques

Crotale est un terme désignant un genre d’espèces de serpents qui regroupe 41 espèces, que l’on retrouve par la majorité en Amérique central et du Sud. Quasiment toutes les espèces de Crotalus possèdent l’extrémité de leur queue une sonnette, mais ce qui fait leur force, c’est qu’ils sont tous, sans exception, venimeux.

Ce cousin de la vipère a une tête de forme triangulaire, un corps massif pouvant mesurer jusqu’à 3 mètres de long, et des crochets à venin qui se logent sous le palais. Dans la journée, il passe la plupart de son temps dans des zones d’ombres, et s’active surtout la nuit pour trouver sa nourriture. De nature solitaire, ces serpents se nourrissent essentiellement d’écureuils, de souris, de lapins, et d’oiseaux, en fonction de la taille du serpent.

Le serpent et sa « sonnette »

Cet organe qui effraie tant se nomme la cascabelle, qui signifie grelot. En effet, la cascabelle est à l’origine du bruit que fait le serpent lorsqu’il sent un danger qui s’approche, et fait vibrer le bout de sa queue comme pour « prévenir du danger ». Du fait qu’elles ne sont pas parfaitement fixées, ces écailles émettent alors ce son si particulier lorsque l’animal fait intrusion dans un environnement d’humains. Evidemment, même si les serpents sont tout à fait conscients du pouvoir de peur qu’ils transmettent à ses détracteurs, ils n’en perçoivent aucunement le son de crécelle, étant donné que tous les serpents sont sourds.

Et comme tous les serpents, il peut changer de peau à travers le phénomène de mue, qui consiste à se défaire de son ancienne peau pour en avoir une nouvelle, ce qui permet de réadapter légèrement la couleur de ce dernier pour mieux se confondre dans son environnement et de ce fait, mieux surprendre ses proies.

Animal d’une dangerosité extrême

Les nombreuses espèce de crotale possède un venin, qui est essentiellement hémotoxiques, c’est-à-dire qu’il détruit les cellules du sang ainsi que les tissus aux alentours de la morsure. Les hémotoxiques produisent donc une destruction des tissus organiques, causant des hémorragies internes et des enflures, qui s’accompagnent d’atroces douleurs, et qui peuvent être fatales, dans une mort lente.

Bien qu’il existe des anti-venins pour une grande majorité de ses espèces, il faut encore qu’il soit administré à temps, au risque qu’il soit trop tard.

En somme, le crotale est un serpent à plusieurs facettes qui peut causer d’énormes dégâts si la rencontre avec un humain ne se passe pas dans de bonnes conditions, et qui continue tout autant de fasciner de par sa façon de se nourrir et de chasser.